Les dispositifs de financement de la formation

Nombreux sont les financements des formations continues. Ils sont tributaires de la situation des postulants, qu’ils soient salariés, ou demandeurs d’emploi, pouvant être guidés dans leur recherche, par les services universitaires de formation continue. Les moyens techniques et pratiques pour financer des formations professionnelles sont nombreux. Quel que soit votre statut : salariés, demandeurs d’emploi, etc., il est un peu compliqué de s’y retrouver. Un des enjeux fixés par l’administration est de permettre à toutes les personnes actives de pouvoir se former, quel que soit son statut professionnel, dans le but de se maintenir à son poste, ou bien de s’évoluer vers d’autres métiers. 

Qu’en est-il s’il s’agit de l’initiative directe de l’employé ? 

Il y a ce qu’on appelle, en matière de financements de formation, le compte personnel de formation professionnelle. C’est un compte en heure, permettant à tout demandeur d’emploi ou tout employé de bénéficier des actions de formation. Son objectif est d’accroître le niveau des qualifications de chacun, ainsi que de sécuriser son parcours professionnel. Étant donné que ça soit un nouveau dispositif d’accès à des formations, le compte personnel de formation ou C.P.F. est fait pour tout employé du secteur privé pouvant l’utiliser de façon permanente dans sa vie professionnelle. Autrement-dit, depuis l’âge de seize ans à sa retraite. Ce type de compte, c’est-à-dire le  compte personnel de formation, relève de l’initiative du personnel salarié. Pratiquement, c’est un compte ponctuel ou à temps, permettant à tout personnel salarié ou en recherche d’emploi, de suivre un acte de formation. Ce compte est crédité au rythme d’un jour par an durant les 05 premières années, et au rythme de douze heures tous les deux ans et demie suivantes, dans 150 heures à la limite. Il peut être, néanmoins, abondé par le chef de l’entreprise ou par la branche professionnelle ou, pourquoi pas, par tout organisme. Encore faut-il le dire, ce type de compte permet de gagner un certain bénéfice d’un an de formations à temps plein. Ainsi, il s’adresse aux employés en CDD ou contrat à durée déterminée ou bien aux personnes dont le contrat touche son terme. Dans certaines provinces ou régions, les employés bénéficieront d’une aide en matière de financement de la formation pour suivre des études universitaires hors temps de travail. Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici financement de la formation 

Qu’en est-il vis-à-vis des demandeurs d’emploi ?

Concernant le plan de formation dans lequel les frais de formation professionnelle continue sont pris en charge par la société. Le temps de professionnalisation a pour but de maintenir dans l’usage des salariés en contrat à durée indéterminée ou C.D.I. par la formation. Le financement des formations touche les demandeurs d’emploi bénéficiaires d’indemnités de chômage et dont le programme de formation qui est destiné à progresser le retour à l’emploi, est validé par le pôle emploi. Le financement de la formation par le Conseil régional. Les dispositifs d’aide sont variables en fonction de la région. En fait, chaque région ou chaque province a le droit de définir sa propre politique en matière de financement des formations. Les contrats de professionnalisation permettent aux jeunes gens de 16 ans à 25 ans révolus, et aux chercheurs d’emploi, de 26 ans et plus, d’octroyer une qualification professionnelle et de favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle.

Est-ce qu’il y a d’autres modalités ?

Pour les personnes encore non-salariées, en particuliers les gens ayant des professions libérales, des agriculteurs, ou des artisans, ou les commerçants, etc., les conditions à respecter pour pouvoir accéder à des formations professionnelles continues sont régies par des règles spécifiques. Dans le régime général, les modalités s’appuient sur au moins trois fonds d’assurance- formation, dont les fonds interprofessionnels de formation en entreprise des activités libérales ou F.I.P.-P.L., l’Association de gestion des financements des formations des chefs d’entreprise ou AGEFICE; et les fonds d’assurance- formation des professions médicales libérales ou F.A.P.-P.L. Les personnes handicapées pourront aussi solliciter l’AGEFIPH ou Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Ces gens ont droit à la formation qui leur convient. Il y a certaines caisses de retraite qui peuvent souvent faire la prise en charge d’une partie des frais de formation selon les critères qui leur sont proposés. D’autant plus, il est très probable de financer individuellement sa formation en fonction de la nécessité.

Management d’entreprise : faire appel à l’accompagnement d’un coach
Se faire accompagner par un coach de vie à Lyon